Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 11:59

Les taux des crédits immobiliers continuent de baisser. Ce qui redonne un peu de pouvoir d'achat aux ménages emprunteurs dans presque toute la France. A l'exception de Paris. Toutefois, les banques ont durci leurs conditions d'octroi. Elles accordent les meilleurs taux à ceux qui disposent d'une importante capacité d'épargne.

 

Actuellement, les emprunteurs s’endettent à 3.70% sur 15 ans en moyenne (hors assurance) et à 4% sur 20 ans, selon le courtier Empruntis. Les taux d’intérêt sont donc revenus à leur niveau du 1er trimestre 2011. L’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement), entre le 15 Février et le 15 Mai, observe une diminution dans toutes les banques : certaines de manière modérée (-0,10 point à la Banque Postale, -0,15 point au Crédit Agricole ou chez BNP Paribas), d’autres de façon plus marquée. Le repli le plus net concerne Le Crédit Foncier, dont les taux fixes, maximum et minimum, ont baissé de 0,60 point au cours de la période. Les taux minimum du Crédit immobilier de France reculent de 0,45 point, ceux de Cetelem de 0,42 point.

 

oat-10-ans.jpg
Courbe des crédits à taux variable basé sur l’indice du taux long terme OAT 10

euribor-1-an.jpg
Courbe des crédits à taux variable basé sur l’indice du taux Euribor (taux monétaire)

Certes, la Banque centrale européenne devrait maintenir un nouveau statu quo sur ses taux directeurs ; mais ces derniers jours, « l’OAT 10 ans qui sert de référence aux taux fixes est légèrement remontée en avril. Un mouvement que l’on observe aussi pour l’Euribor 1 an sur lequel s’appuient les taux révisables. De 1,36 %, ce taux est passé à 1,42 %, ce qui reste très modéré », souligne le courtier. En cas de poursuite de cette hausse, les établissements bancaires pourraient alors ajuster leurs barèmes en conséquence.
Cette décrue permet aux ménages d’améliorer légèrement leur pouvoir d’achat immobilier sur l’ensemble de l’hexagone excepté à Paris où il stagne. Cependant, la baisse des taux de crédit pourrait cependant marquer une pause dans les prochaines semaines selon les évolutions des taux des marchés financiers qui servent d’indices de référence pour les banques pour fixer les taux d’intérêt des crédits immobiliers.
En revanche, les conditions d’obtention de prêt ont été durcies par les banques ces-derniers mois. Désormais, le candidat à un achat immobilier doit pouvoir justifier d'un emploi stable (de préférence en CDI), bénéficier d'un apport personnel conséquent (au moins 20 à 30% du montant du bien) et respecter le taux d'endettement (maximum de 30%) fixé par les banques. Selon Maël Bernier, directrice de la communication d’Empruntis.com, «Les banques accordent des décotes de taux à ceux qui répondent aux critères d'endettement» et ceux qui ont une capacité d’épargne importante bénéficieront de taux encore plus attractifs.
Les établissements financiers quant à eux ont sensiblement raccourcis les durées d’emprunt : 16,6 années en avril contre 17,6 ans en février, selon l'Observatoire Crédit logement, car le marché est en pleine mutation. On constate aussi que de plus en plus de ménage qui achètent de la pierre sont aisés.
Selon Michel Mouillart, professeur d’économie à Nanterre-Paris Ouest, «La crise et surtout la suppression du PTZ+ dans l'ancien ont fortement affecté la demande des ménages jeunes et modestes». Cette tendance devrait se poursuivre, l’observatoire table sur une production de prêts de 120 ou 125 milliards d'euros en 2012 (contre 160 milliards en 2011). 

Partager cet article

Repost 0
Published by KACIUS - dans Crédit
commenter cet article

commentaires

simulationdepretimmobilier 02/01/2015 13:28

Vous avez bien fais de mentionner les difficultés de certains ménages à avoir accès à l'emprunt depuis que les taux sont historiquement bas. Lors des simulations de prêts, certains ménages s'aperçoivent en effet qu'ils ont la capacité financière nécessaire pour rembourser (réf : http://simulationdepretimmobilier.com/) mais qui découvrent souvent avec beaucoup de surprises qu'ils n'y ont pas droit parce que l'un des co-emprunteurs n'a pas d'emploi stable ou que l'apport fait ne dépasse pas plus de 10% du montant total du prêt.

Présentation

  • : Le blog du Conseil en Gestion de Patrimoine et de la Défiscalisation - KACIUS
  • Le blog du Conseil en Gestion de Patrimoine et de la Défiscalisation - KACIUS
  • : Ce blog est l'occasion pour nous d'échanger avec les internautes sur l'actualité économique et financière et d'apporter des compléments d'information sur notre métier : le conseil en gestion de patrimoine et la défiscalisation.
  • Contact

Recherche

Catégories